Notre pastorale est inclusive et évangélique

Plusieurs personnes ont des questionnements concernant notre œuvre pastorale dans le village Gay. Voici notre position. Nous défendons le choix d’une pastorale inclusive. Nous la croyons nécessaire et évangélique. Certains ne sont pas d’accord avec nos vues. Nous les respectons et nous espérons d’eux le même respect, un respect chrétien.

À l’église catholique St-Pierre-Apôtre, toute personne est accueillie inconditionnellement quelle que soit son orientation sexuelle. Notre pastorale est en harmonie avec le message évangélique, donc ouverte.

Jésus a aimé Zachée, la femme adultère, l’aveugle, le sourd, le paralytique, le lépreux. En somme, il a prodigué presque tous ses enseignements à partir des marginaux et nous avons tous nos marginalités.

Nous sommes des catholiques engagés et responsables. Éthiquement responsables parce que si certains vivent confortablement une abstinence choisie et épanouie, d’autres vivent une sexualité active et responsable. Nous estimons que ceux-là n’ont pas à se priver d’une pratique spirituelle, communautaire et fraternelle. Non seulement ils n’ont pas à s’en priver mais nous souhaitons qu’ils apportent à la communauté la richesse de leur recherche spirituelle.

Dans le contexte que nous connaissons actuellement avec le Magistère romain concernant l’homosexualité, la foi des personnes croyantes et homosexuelles est mise à dure épreuve. Pour se maintenir au sein de l’Église, elles ont eu à faire une démarche spirituelle profonde avant de choisir d’y demeurer.

Nous sommes catholiques. Les textes bibliques privilégient l’Esprit avant la Lettre, et l’Humain avant le Sabbat. Nous savons que nous sommes conformes aux textes de l’Église qui enseignent que la liberté de conscience prévaut sur toute autre forme de loi. Bien sûr, cette liberté de conscience doit être éduquée. Cette liberté de conscience demande de faire des choix éthiques. Nous œuvrons en ce sens.

Nous ne faisons pas n’importe quoi. L’éthique chrétienne influence toutes les dimensions de notre vie, y compris de notre vie sexuelle.

Le seul commandement est un commandement d’amour. Dès que l’on croit en cette valeur profonde, quelle que soit notre marginalité, elle servira pour rejoindre le vrai de la Vie. Nous voulons que personne ne soit privé de cette expérience unique.

Voilà pourquoi nous défendons cette pastorale d’inclusivité.