Les mois d’été et les vacances!

Avec la fin des classes et la période estivale, et les nombreux festivals, tout nous fait penser vacances, repos, voyages, changement, santé réunion familiale et autre.

Comment préparer nos vacances et comment les vivre? Quelles sont nos attentes et quelle attention y donnons-nous? Avons-nous été satisfaits de nos dernières vacances et allons-nous refaire la même chose?

Le mot vacance implique changement. Il est vrai que bon nombre de personnes ne peuvent vivre les changements espérés pour raison familiale, sociale, monétaire, physique, et une santé précaire. Y a-t-il lieu de parler de vacance dans ce contexte? Je crois que oui, car au fond, nous vivons les réalités en lien avec ce qui nous habite le plus profondément. Si je suis centré sur moi, prisonnier de moi-même, que j’aille n’importe où, que je demeure à la maison, que je sois seul ou en groupe, au fond, je vis la même réalité. Il ne s’agit pas simplement d’une évasion…

Nous avons tous besoin de changement: changer d’air, de manière de faire, de penser, de vivre, de réagir, pour améliorer notre situation. Et c’est bon. Quel esprit m’anime? Quelle ouverture j’ai face aux autres? Quel est le centre de ma vie?

Et Dieu dans tout cela? Est-ce que «je l’ai laissé en vacance…» c’est à dire que je n’en ai pas tenu compte depuis longtemps? Peut-être qu’un certain changement pourrait venir de là, quoique je fasse et où que j’aille!Dieu m’aime, m’a créé par amour, et Dieu, nous dit la Genèse, s’est reposé après avoir fait la création. Que notre repos soit pour nous occasion de rendre grâce à Dieu pour la «merveille que je suis» (Psaume 139 v.14), pour son amour pour moi, pour le don de sa vie pour chacun et chacune de nous, et pour nous avoir aidé jusqu’à ce jour.

Bonne période de vacance, bonne rencontre avec les autres, avec vous-mêmes et avec Dieu.Peut-être que votre rapport de vacance aura une saveur nouvelle? Je vous le souhaite de tout cœur.

Votre pasteur
Jean-Claude Gilbert o m i
(juillet 2016)