Dîme

Dime : «Que chacun de vous mette à part ce qu’il pourra, selon sa prospérité» (1 Corinthiens 16.2)

Voici le sens de cette tradition plus que millénaire qui a sa source dans la Bible et peut-être serez-vous surpris. On donne chacun sa dîme d’abord parce que cela appartient à Dieu! Lévitique (27 :30-33) nous dit que toute dîme (fruit de la terre et du travail) appartient à Dieu, c’est un montant consacré à l’Éternel et dans le temps, on offrait des animaux et des récoltes de la terre qui devenaient choses saintes. Cela servait de nourriture aux lévites. Disons aujourd’hui que cela servirait pour payer nourriture et pension aux serviteurs de Dieu que sont les missionnaires oblats.

La seconde dîme est celle des festivités (Deutéronome 12, 10-18). Celle-ci devait être offerte au Temple, pour les célébrations liturgiques et les fêtes de l’année. Celle-ci est pour que toute la grande famille puisse célébrer ensemble ces rassemblements: familles, serviteurs, sacrificateurs à l’époque, etc. Disons que celle-ci est aujourd’hui pour entretenir le magnifique temple qui nous rassemble de dimanche en dimanche, de jour en jour, pour y offrir de belles célébrations avec un orgue à bien entretenir, des beaux décors, un bon éclairage, etc.

La troisième dîme est celle des pauvres (Deutéronome 14-28-29) pour soutenir les plus pauvres, les étrangers, l’orphelin et la veuve. Une pastorale sociale se préoccupe au fil des années des pauvres aux multiples visages de notre quartier. En conclusion, les israélites ayant développé le sens du bien commun donnaient 23% de leurs revenus sachant aussi ce que Dieu leur a dit un jour: L’argent est à moi, l’or est à moi (Aggée 2 :8). Oui, tout appartient au Créateur et dans sa bonté, loin d’être avare, il nous laisse la liberté de prendre tout ce dont nous avons besoin pour vivre, mais en retour, il espère que nous ne serons pas avare envers Lui et son peuple saint. Cela mérite d’être médité!

Le Nouveau Testament nous éclaire aussi: Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. 7 Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie. 8 Et Dieu peut vous combler de toutes ses grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne œuvre, (2Corinthiens 9,6-8).

Votre contribution à la dîme donne droit à un reçu pour fins d’impôt.

Informations personnelles

Information de carte bancaire (Paiement sécurisé par SSL)

Détails de facturation

Un reçu d’impôt vous sera envoyé.